Baptême

Quand faire baptiser mon enfant ?

Si un enfant n'a pas été baptisé tout bébé, quand le faire? Quelle démarche effectuer? La réponse de Croire à une question d'un internaute

Quand faire baptiser mon enfant ?

Vaut-il mieux baptiser son enfant tout bébé?

Pour les parents chrétiens, l’Église invite à faire baptiser son enfant dès les premières semaines de sa vie. Le baptême d'un nouveau-né met en valeur le fait que Dieu nous a aimés le premier. En outre, ce sera un moyen de fêter la naissance et de célébrer l'amour que Dieu porte à cet enfant.

Peut-on baptiser un enfant après deux ans ?

On a longtemps conseillé d'attendre l'âge du catéchisme - c'est-à-dire entre 7 et 12 ans -,  quand il n'y a pas eu de baptême avant l'âge de 2 ans.

En attendant, vous pouvez déjà parler de Jésus à votre enfant, l'emmener à la messe de temps en temps et lui expliquer ce qui s'y passe. Pour vous aider dans votre démarche, n'hésitez pas à vous procurer des livrets pour enfants sur la messe, la vie de Jésus. Ils sont en général très bien faits. Certaines paroisses proposent aussi un éveil à la foi destiné aux tout-petits.

Une collègue m'a dit qu'on refusait de baptiser un enfant après ses 3 ans, est ce vrai? 

Votre collègue a raison ! Au-delà d'un certain âge (en général vers 3 ans, mais l'âge peut varier d'une paroisse à une autre), l’Église préfère attendre que l'enfant aille au catéchisme et reçoive le baptême durant ce temps d'initiation.

Mais devant les nombreuses demandes de parents d'enfants entre 3 et 8 ans et qui trouvent bien long d'attendre l'âge du catéchisme, un certain nombre de diocèses se sont mis en recherche pour offrir des préparations adaptées. Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès de votre paroisse. 

Et à huit ans, que dois-je faire pour qu'il soit baptisé?

Vous pouvez inscrire votre enfant au catéchisme et voir, après quelque temps, s'il désire préparer son baptême. Le baptême n'est pas une obligation mais un choix.

Quant à vous, en tant que parent, il vous sera surtout demandé de l'écouter, d'être ouvert et disponible à ses questions (avec l'aide de sa catéchiste si vous ne savez pas y répondre), et de l'accompagner dans sa démarche. Ce baptême pourra être - si vous le désirez - l'occasion d'un chemin spirituel pour vous-même.

Croire.com